LIEU MYSTIQUE : Le Sérapéum de Saqqarah - Ti.

Publié le par La porte est en dedans

LIEU MYSTIQUE : Le Sérapéum de Saqqarah - Ti.
LIEU MYSTIQUE : Le Sérapéum de Saqqarah - Ti.LIEU MYSTIQUE : Le Sérapéum de Saqqarah - Ti.

Le Sérapéum de Saqqarah est situé à l'ouest du mastaba de Ti. Il s'agit de la nécropole consacrée au dieu Apis dans laquelle le taureau sacré était enseveli à l...'issue d'une vie toute consacrée à des cérémonies et des offrandes dans son temple de Memphis.

L'origine de cette nécropole remonte à la XVIIIe dynastie. Sa fondation serait l'œuvre d'Amenhotep III et sa première extension magistrale au règne de Ramsès II. Il ne cessera alors d'être agrandi sous les règnes suivants et jusqu'à la fin de l'époque pharaonique, à l'aube de l'époque chrétienne.

Le Sérapéum fut découvert par Auguste Mariette le 1er novembre 1851. Le jeune chercheur guidé et inspiré par le témoignage de l'auteur antique et géographe Strabon dégagea dans un premier temps le dromos et poursuivant cette allée bordée de sphinx, il découvre alors l'entrée des catacombes destinées à abriter les corps momifiés des taureaux sacrés Apis.

La découverte fit grand bruit notamment à cette époque où une véritable chasse au trésor était organisée et financée par les gouvernements sans cesse rivaux d'une Europe impériale et où l'égyptologie n'existait pas encore… Cette découverte sera l'un des éléments fondateurs pour Mariette dans sa volonté de stopper ce pillage systématique des richesses culturelles de l'Égypte. Il créa alors le tout premier Service des antiquités égyptiennes.

Deux pharaons célèbres du Nouvel Empire sont à l'origine de cette nécropole. Tous deux confièrent à l'un de leurs fils, prince héritier et grand prêtre de Ptah la charge d'organiser le culte et de veiller à l'édification des édifices sacrés et au creusement des sépultures qui devaient abriter les dépouilles mortelles du dieu vénéré à Memphis sous la forme du taureau sacré.

C'est Thoutmôsis qui inaugure les lieux pour le compte du règne de son père, Amenhotep III.

Puis, près d'un siècle plus tard, Khâemouaset sur les traces de son prédécesseur, développe pour le compte de son père Ramsès II le culte funéraire du dieu et supervise un immense chantier consacré au creusement de la sépulture divine : les premières catacombes.

Avant cette date, les taureaux Apis étaient inhumés dans des tombes individuelles surmontées d'une chapelle destinée à son culte funéraire en tant qu'Osiris-Apis. Khâemouaset fait donc creuser la première tombe collective spécialement aménagée pour les dépouilles des taureaux sacrés.

Ces catacombes seront agrandies puis secondées par une nouvelle grande galerie qui restera en service jusqu'à la fin de l'Antiquité et la disparition du culte des animaux sacrés lorsque l'Empire romain embrassera le christianisme comme seule religion d'État.

Publié dans ParaMystique

Commenter cet article