LIEU MYSTIQUE : La stele de la famine - Ile de Séhel

Publié le par La porte est en dedans

La stèle de la famine est une inscription située sur l'île de Séhel sur le Nil près d'Assouan, qui parle d'une période de sept ans de famine durant le règne de Djéser (IIIe dynastie). L'inscription a été découverte en 1889 par Charles Edwin Wilbour.

Le texte décrit comment le roi est en colère et inquiet, comment la terre d'Égypte est en proie à une sécheresse de sept ans, période pendant laquelle le Nil n'a pas inondé les terres à proximité. Djéser demande aux prêtres de son ministre Imhotep de l'aide. Ils décident d'enquêter dans les archives du temple de Thot à Hermopolis. Un prêtre informe le roi que la crue du Nil est contrôlé par le « Seigneur des sources du Nil », Khnoum à l'île Éléphantine, dans le sud de la vallée : le dieu Khnoum est en colère, et pour cette raison, il ne permet pas aux eaux du Nil de couler correctement. Djéser ordonne d'offrir des offrandes pour tenter d'apaiser le dieu. Dans la nuit suivante, le roi a un rêve dans lequel il voit Khnoum, qui promet la fin de la famine. Le roi émet alors un décret qui accorde au temple de Khnoum à Éléphantine la région entre Assouan et Takompso avec toutes ses richesses, ainsi qu'une part de l'ensemble des importations en provenance de la Nubie

« L'an 18 de l'Horus Netjerikhet, le roi de Haute et Basse Égypte Netjerikhet, Celui des Deux Maîtresses Netjerikhet, l'Horus d'Or Djéser « J'étais dans l'affliction sur mon grand trône, et ceux qui sont dans le palais étaient dans la tristesse. Mon cœur était dans une si grande peine, car le Nil n'était pas venu à temps pendant une durée de sept ans. Le grain était peu abondant, les graines étaient desséchées, tout ce qu'on avait à manger était en maigre quantité »... »

« Alors je me suis plu à me retourner vers le passé et j'interrogeai un homme du personnel de l'Ibis, le chef des prêtres-lecteurs, Imhotep. « En quel endroit naît le Nil ? », lui demandai-je, « quel dieu s'y repose, pour qu'il me seconde ? » Imhotep répondit « Il y a une ville au milieu de l'eau ; le Nil l'entoure. Son nom est Éléphantine ; Khnoum est là, comme dieu. »... »

Publié dans ParaMystique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article