(conte philosophique) Tout est pour le mieux

Publié le par La porte est en dedans

C’est l’histoire d’un roi dont l’excellent serviteur a pour manie de dire en toute circonstance : tout est pour le mieux, ce qui agace le roi.

Un jour, le roi se blesse au doigt en coupant une branche. Voyant cela, son serviteur ne peut s’empêcher de dire : «Tout est pour le mieux, ô mon roi ».

Exaspéré, le roi l’emmène près d’un puits à sec. - « Je m’en vais te jeter dans ce puits, hurle-t-il, qu’en penses-tu ? - Tout est pour le mieux », répond le serviteur, imperturbable. »

Fou de rage, le roi le jette dans le puits.

Bientôt, il se retrouve cerné par un groupe de sauvages, adorateurs d’une redoutable déesse à laquelle ils ont coutume d’offrir des hommes en sacrifice. Le roi est attrapé, ligoté et traîné jusqu’au temple de la déesse pour y être sacrifié.

Le prêtre du temple remarque la plaie au doigt du roi et déclare qu’ayant une blessure, le roi est souillé et ne peut être sacrifié. Heureux d’être encore vivant, le roi se souvient des paroles de son serviteur et rebrousse chemin pour l’aider à sortir du puits où il l’avait jeté.

Une fois le serviteur tiré d’affaire, il lui confie son aventure et approuve son « tout est pour le mieux » car, sans doigt blessé, il serait déjà dans l’autre monde.

Il est toutefois saisi d’un doute. - « Sage serviteur, ton « tout est pour le mieux », s’est révélé exact pour moi. Mais comment le justifies-tu pour toi ? - Sire, si vous ne m’aviez pas poussé dans le puits, j’aurais été capturé par ces sauvages et sacrifié à la déesse.

Voilà pourquoi, pour moi aussi, tout est pour le mieux. »

Publié dans Sagesses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article