(Sagesse) Lutter ou vivre

Publié le par La porte est en dedans

Elle a lutté toute sa vie pour ne pas ressentir ses peurs
Et son alien intérieur...
Elle a élaboré plans et stratégies
Pour ne pas faire face à ce qui était tapi et enfoui...

Des masques ont pris la place,
Pour éviter de se voir pleine et entière dans une glace ;
Des cuirasses se sont forgées,
Pour enfermer tout ce qu'elle n'osait pas montrer...

Et lentement, le vivant en elle a fui pour laisser place au fantôme d'elle-même...

Mais un jour, ce qu'elle avait délaissé
Est venu la chercher...

Ce qui était craint est venu toquer à sa porte...
Elle ne pouvait plus faire la morte...

C'est venu frapper très fort cette fois !
Elle était obligée donc d'écouter cette voix !

Car tout ce qu'elle avait caché et craint se matérialisa !
Et tout s'écroula ...

C'était déjà venu avant...
Mais elle n'avait pas voulu l'entendre ce chant ! ...

Cette fois-ci, c'était trop tard...

Elle n'eut pas d'autres choix que de vivre dans ses tripes toutes ses plus grandes peurs,
Et ce qu'elle croyait être ses malheurs...

Aucune de ses stratégies habituelles pour éviter cela ne marcha ! Et elle plongea...

Et contre toute attente, elle y trouva une richesse ...
Car elle habitait pleinement ce qu'elle avait fui, y compris ses faiblesses...
Elle habitait ses sensations et émotions,
Pour délaisser sa raison...

Et ce qui était tapi et enfoui depuis toujours trouva enfin une oreille... ;
Plus rien ne pouvait être pareil...

Tout ce qui ne vibrait plus, car emprisonné depuis longtemps
Dans son corps se remit en mouvement...
Tout ce qui était figé depuis tant d'années
Se remit à circuler ...

Elle redevint enfin vivante et vibrante,
Et elle n'agissait alors plus à partir de ses manques.

Elle devint enfin libre de ses peurs.
Et agissait à partir des battements de son coeur.

Elle était aujourd'hui pleine de ses sensations...
Elle sentait tous les mouvements de son corps, et ses pulsations.
Elle sentait la vie qui circulait dans ses veines,
Elle habitait ses joies et ses peines.

Elle trouva là son bonheur.
En suivant son coeur.
Ses battements, ses contractions et ses expansions.
Qui la maintenait en lien avec l'univers, et les cycles des saisons.

En suivant son souffle, son inspir et son expir
Ses élans et ses soupirs.

Tout ce qu'elle entreprit venait maintenant de son élan vivant ...
Elle n'avait plus peur maintenant ...

Caroline Gauthier
Auteur du Roman Initiatique à succès "Au Nom du Corps"

Publié dans Sagesses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article